association femmes & sciences, nadine halberstadt, communication scientifique, femmes en sciences

À la découverte de l’association Femmes & Sciences avec Nadine Halberstadt

L’association Femmes & Sciences pour briser le plafond de verre

 

association femmes & sciences, nadine halberstadt, communication scientifique, femmes en sciences
© Association Femmes & Sciences

L’association Femmes & Sciences met en place de nombreuses actions pour valoriser les sciences, en particulier auprès des jeunes filles. Cette association se compose uniquement de bénévoles et mérite vraiment d’être connue. Et, pour vous en parler le mieux, j’ai eu la chance de rencontrer et d’échanger avec Nadine Halberstadt, ancienne présidente de cette association.

Si vous souhaitez en découvrir plus sur leurs actions, c’est le moment ! N’hésitez pas à parcourir cet article et, si vous le cœur vous en dit, à rejoindre l’association pour continuer à valoriser les savoirs et à permettre aux filles d’accéder aux sciences !

Connaissez-vous cette association ?

 

Nadine Halberstadt, scientifique fortement sensibilisée aux difficultés et joies des femmes en sciences

Une physicienne très investie

Nadine Halberstadt est directrice de recherche au CNRS (Centre National de Recherche Scientifique). Elle est théoricienne en physique, un domaine de recherche où les femmes sont rares. En effet, c’est l’une des disciplines les moins féminisées. Elle ne compte que 25% de femmes en France. Les autres disciplines qui comptent le moins de femmes sont les maths, l’informatique et les sciences de l’ingénieur.

La profession de chercheur.se est très prenante, cela pose souvent de difficultés avec la vie de famille dans l’état actuel de la société. C’est effectivement un métier qui demande parfois une disponibilité totale. Trouver alors un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle n’est pas toujours évident. Cette difficulté n’est bien sûr pas inhérente aux seules femmes, et certains hommes, de plus en plus investis dans la vie de famille sont confrontés aux mêmes soucis.

 

Une bénévole passionnée par la cause des femmes en sciences

Nadine Halberstadt a rejoint l’association Femmes & Sciences et en a même été la présidente. Cette association a été créée en 2000 suite à des études statistiques menées par deux cofondatrices sur le nombre de femmes dans les disciplines scientifiques et dans la recherche. Lorsqu’elles ont eu connaissance des résultats, elles ont décidé de créer l’association.

Leur but est de promouvoir les disciplines de sciences et techniques auprès des femmes, et réciproquement. Il faut aussi promouvoir les femmes travaillant dans ces disciplines.

Depuis plus de 20 ans, les bénévoles enchaînent donc les actions pour mener à bien cet objectif. Ces actions sont souvent à destination des jeunes, du grand public et des femmes scientifiques pour les aider et les accompagner dans leur choix d’une carrière scientifique.

association femmes & sciences, nadine halberstadt, communication scientifique, femmes en sciences
© Femmes & Sciences

 

L’association Femmes & Sciences pour une égalité des chances

Faire se rencontrer jeunes et femmes scientifiques

L’association Femmes & Sciences s’adresse en partie aux jeunes, pour les inciter à choisir des disciplines scientifiques. Cela part d’une conviction profonde : les sciences sont aussi bien pour les filles que pour les garçons.

Il y a donc souvent des animations auprès des scolaires, parfois sur la demande d’enseignant.e.s. Le but est d’amener la preuve « par l’exemple » avec des intervenantes femmes scientifiques. On peut être une femme et faire carrière dans les sciences ! Les intervenantes sont diverses, il peut s’agir de « stars » de certaines disciplines, mais aussi de personnes plus « lambdas » qui seront donc peut-être moins impressionnantes et inciteront donc à davantage d’échanges.

Les bénévoles proposent les actions, n’importe qui peut proposer une idée, du moment qu’elle fait « avancer la cause ». Les bénévoles font également très attention aux éléments de langage utilisés. C’est particulièrement vrai avec la langue française qui est très masculinisée.

 

Des actions diverses et variées pour mener à bien les objectifs

L’association ne s’adresse pas seulement aux jeunes. Elle réalise bien d’autres actions à destination de publics très variés. Tous les ans, il y a notamment l’organisation d’un colloque qui traite différents thèmes, mais toujours en lien avec le sujet des femmes en sciences. Ce colloque possède plus particulièrement une session spécifique pour les enseignant.e.s. Elle porte sur différents types de formations et de préjugés. Par exemple, on peut souvent penser qu’on est complètement neutre, pourtant, on ne s’adresse pas toujours de la même façon aux filles, qu’aux garçons.

Les bénévoles réalisent également des interventions lors d’événements grand public. C’est notamment le cas pour des manifestations comme la Fête de la Science ou encore la Journée Internationale des Droits des Femmes du 8 mars. Elles animent alors des ateliers variés, comme par exemple l’un sur la « prise de conscience de stéréotypes ». De nombreuses ressources sont également disponibles, en particulier pour les enseignant.e.s. Il existe ainsi des brochures, conçues par l’association, dont un document qui présente « 40 femmes scientifiques remarquables du XVIIIe siècle à nos jours ». D’autres brochures proposent des exemples de métiers scientifiques. L’association a aussi édité un manuel sur les stages de 3ème. C’est un guide pratique à destination des organismes scientifiques pour les aider à attirer aussi les jeunes filles.

Des expositions sont aussi disponibles. La star est peut-être celle qui se nomme « La Science taille XX-elles ». Elle met en scène des femmes scientifiques photographiées par un photographe d’art, Vincent Moncorgé, avec un objet qui symbolise leurs recherches ou leur travail. Elle a été exposée d’abord à Toulouse, puis enrichie et exposée à Lyon, Grenoble et en région parisienne. Ce qui est intéressant, c’est de mettre cette exposition là où les publics ne s’y attendent pas. Cela permet de toucher des personnes, et surtout des filles, qui sont parfois éloignées des sciences. À Toulouse, par exemple, l’exposition a été montrée aux Galeries Lafayette.

association femmes & sciences, nadine halberstadt, communication scientifique, femmes en sciences
© Association Femmes & Sciences

 

L’Association Femmes & Sciences, une structure d’importance

Un rôle de prise de conscience

L’Association a vraiment un rôle important de prise de conscience. Elle alerte les organismes, les universités, les politiques… sur tout ce qu’on considère aujourd’hui comme une injustice. Il peut s’agir par exemple d’un sujet sur les inégalités de traitement entre les femmes et les hommes dans les professions scientifiques. Cela s’accompagne aussi d’un rôle de « cobaye » ou de lanceur d’alertes. Elle incite à réfléchir à comment se comporter pour attirer les filles vers les sciences. Un programme de mentorat a ainsi été créé, qui comporte beaucoup d’animations et de rencontres avec des doctorantes.

 

Une association qui rencontre un beau succès

À l’échelle de la société, les actions de l’association (et d’autres initiatives extérieures) ont permis de partager un constat : il n’y a pas assez de femmes en sciences et ce n’est pas normal ! Aujourd’hui, c’est vraiment une prise de conscience généralisée et l’association Femmes & Sciences y a largement contribué.

Les actions menées sont aussi couronnées de succès. Le programme de mentorat est plein chaque année (les inscriptions sont complètes dès la première journée d’ouverture). Il y a une vraie demande pour des animations, en particulier pour les interventions scolaires.

Par contre, ce qui est encore difficile à faire, c’est un suivi sur le long terme, notamment sur les interventions en classe. Ce n’est donc pas toujours facile de bien se rendre compte de l’impact.

nadine halberstadt, communication scientifique
© Association Femmes & Sciences

 

Une association qu’il ne faut vraiment pas hésiter à rejoindre

Si vous cherchez une bonne résolution pour 2024, pourquoi ne pas vous investir en tant que bénévole dans l’association Femmes et Sciences ? Elles ne sont jamais assez nombreuses pour réaliser toutes les actions proposées. De plus, c’est toujours très intéressant d’avoir de nouveaux avis, de nouveaux regards… Cela permet notamment de renouveler la façon dont on s’adresse aux jeunes, en particulier avec l’émergence de nouveaux réseaux sociaux.

Des échanges intergénérationnels sont également très intéressants. C’est particulièrement vrai pour les interventions scolaires. Les élèves s’identifieront plus facilement avec des jeunes scientifiques. Ils auront moins d’hésitations à poser des questions. D’un autre côté, les « anciennes » apporteront elles l‘expérience.

De nouvelles personnes sont aussi synonymes de nouvelles idées et de nouvelles initiatives. En bref, plus il y a de personnes, plus il y a d’initiatives !

association femmes & sciences, nadine halberstadt, communication scientifique, femmes en sciences
© Fabrice Erre – Association Femmes & Sciences

 

Alors, rejoindre l’Association Femmes & Sciences vous tente ?

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire